Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
E-mail contact@sas-sophia.fr Téléphone 03 83 51 71 29

Formation continue d’IOBSP- Saison 2020 – Courtier en crédits aux professionnels

Doc. SC-0103

Formation réglementaire d’une durée de 7 heures par année civile, obligatoire pour tous les IOBSP en activité.

Les formations s’organisent au fil de l’eau, en fonction des besoin des entreprises. La date de démarrage dépend du besoin de l’entreprise et/ou du délai OPCO.

  • Pour les formations longues, un planning est réalisé avec un rythme de connexions basé sur la demande exclusive du client.
  • Pour les formations courtes, le délai de formation est basé sur la demande client également.

Objectifs

Cette formation vise à tenir à jour les connaissances concernant l’élaboration, la proposition et l’octroi de crédit immobilier (article L.313-1 du Code de la Consommation), la fourniture de service optionnel de conseil en crédit (articles L.313-12 et L.313-14 du Code de la Consommation), l’activité d’intermédiation.

Durée : 7 heures de formation en mode e-learning

Programme
Public et prérequis
Méthodes pédagogiques
Évaluation des acquis
Délai d'accès
Tarif
Téléchargement

I. les éléments indispensables d’une étude financière prévisionnelle :

1. Les documents nécessaires au chargé d’affaire pour étudier un dossier de financement :

  • Le plan de financement initial et le prévisionnel à trois années ; il permet d’anticiper les
    besoins en financement initiaux et sur les 3 premières années en fonction d’hypothèses de
    croissance réalistes ;
  • Le compte de résultat prévisionnel ; le tableau qui anticipe l’ensemble des entrées et des
    sorties pour chacune des trois premières années de l’entreprise ;
  • Les soldes intermédiaires de gestion prévisionnels ; les indicateurs de performance découlant
    du compte de résultat prévisionnel ;
  • Le seuil de rentabilité économique ; on parle également de point mort. Il représente le chiffre
    d’affaires que l’entreprise doit réaliser pour atteindre l’équilibre, c’est-à-dire dégager un
    résultat nul. Ce niveau d’activité est donc celui qui permet de couvrir l’ensemble des charges ;
  • Le budget prévisionnel de trésorerie ; le tableau du prévisionnel financier qui a pour objectif de
    traduire les dépenses et les recettes prévues sous forme de flux monétaires prévisionnels ;
  • La capacité d’autofinancement ; elle désigne l’ensemble des ressources internes générées
    par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement.

2. Le montage d’un business plan financier :

  • Cas pour un artisan / commerçant.

II. La détermination des solutions de financement, le conseil en crédits aux professionnels

1. Les crédits de fonctionnement pour couvrir un besoin d’exploitation :

  • La facilité de caisse et le découvert ;
  • Le crédit de campagne ;
  • L’escompte des effets de commerce ;
  • La cession de créances professionnelles ;
  • L’affacturage.

2. Les crédits d’investissement pour couvrir un besoin d’investissement :

  • Le crédit moyen et long terme ;
  • Le crédit-bail ;
  • La location longue durée.

3. Les sûretés et les garanties possibles :

  • Les sûretés personnelles ;
  • Les sûretés réelles type sûretés mobilières ;
  • Les sûretés réelles type sûretés immobilières ;
  • Les garanties mutuelles et collectives ;
  • Les autres sûretés.

4. Les obligations bancaires en crédit aux professionnels :

  • Les obligations du prêteur envers l’emprunteur professionnel ;
  • Les obligations de description, d’explication et de mise en garde de l’IOBSP envers les
    emprunteurs professionnels ;
  • L’obligation de conseil du Courtier-IOBSP envers l’emprunteur professionnel.

5. Les actualités 2020.

III. Le dossier de financement

1. Les documents indispensables d’un dossier de crédit aux professionnels :

  • Obligations juridiques de l’IOBSP à l’égard de l’établissement de crédit ;
  • Les documents du chef d’entreprise ;
  • Les documents de la société ;
  • Les documents du projet.

2. Structurer le dossier de demande de prêt afin de faciliter son analyse :

  • La synthèse en deux pages (ou récapitulatif) ; principes et méthodes de la synthèse ;
  • Trois dossiers en un pour que le chargé d’affaire s’y retrouve facilement ;
  • Faciliter l’instruction et l’analyse par les Services de décision de l’établissement de crédit.

3. Présenter un dossier de financement professionnel à un chargé d’affaires :

  • Le « pitch » : les dix premières secondes seront cruciales ;
  • L’exploitation de la synthèse en deux pages (ou récapitulatif) durant l’entretien entre l’IOBSP
    et le Chargé d’affaires.

4. Les actualités 2020.

Public : Tous les intermédiaires et leurs préposés, courtiers en crédits aux professionnels, dès lors que ceux-ci se trouvent en situation commerciale, quels que soient leurs statuts, donc leurs niveaux de formation initiale ou de capacité professionnelle. Y compris les intermédiaires passeportés, venant d’un autre état membre de l’Union Européenne.

Pré requis : Être IOBSP au 31 décembre de l’année précédente.

Les moyens d’encadrement

Moyens pédagogiques utilisés

L’échange avec les formateurs référents s’effectue via des modes de communication ne nécessitant pas de connexion simultanée, dans notre cas, il est possible de contacter le formateur via le forum de discussion ou bien encore par l’échange de mails. L’intervenant se charge de répondre dans un délai de 48 heures pour les questions, et 8 jours pour la correction des études de cas.

Moyens techniques utilisés

Plateforme e-learning comprenant un parcours composé de modules, composé chacun du support de cours, de fiches pour approfondir les connaissances si besoin, et des questions d’entraînement. Un forum est mis à disposition pour échanger avec les formateurs référents.

L’évaluation en ligne a lieu en fin de formation, dans un mode d’examen, différent du mode d’apprentissage : une fois la réponse aux questions validée, il est impossible de repartir en arrière ; il ne faut pas quitter l’évaluation avant d’avoir terminé car les questions qui n’ont pas obtenu de réponse sont systématiquement considérées comme fausses, sans possibilité de modification, lors de la réouverture.

Moyens permettant de suivre l’exécution de l’action et d’en apprécier les résultats

  • Évaluation en fin de formation, en ligne, sous forme de QRU. L’épreuve du contrôle des
    compétences acquises est réputée réussie lorsque le nombre de bonnes réponses atteint un seuil
    minimum de 70%.
  • Évaluation de la formation par le stagiaire.
  • Remise du livret de formation réglementaire en fin de formation.

Parcours individualisés, en fonction des besoins du client.

A la demande.